L'UFO chez Christophe

Publié le par Jean Luc B.

Ufo-christophe.jpg
 "L’appareil en main, et même recouvert de son plastique protecteur, j’étais déjà sous le charme de ses courbes !  ;-)  Les photos rendent parfois difficilement le cercle de bois et laissent apparaître des différences de teintes que je redoutais : il n’en est rien en vrai ! L’UFO est superbe, très harmonieusement construit… Vraiment un bel objet !
Mais l’intérêt de l’UFO ne se situe pas dans une recherche esthétique… N’oublions pas que celle-ci découle d’ailleurs du travail de Jean-Luc sur l’écoulement des vibrations, sur la résonance des matériaux, leur rapport entre-eux… Je pense que tout cela a été étudié, testé et mis au point après beaucoup d’efforts et de temps passé… Non l’intérêt de cet appareil c’est sa musicalité !  Je pourrais vous reparler encore des théories développées par cet artisan du son, du moins pour le peu que j’en ai compris, mais on trouve déjà sur son site suffisamment à ce propos, et à l’écoute on fini par oublier tout ceci ! Chaque disque est une invitation à la musique et j'ai même redécouvert quelques disques avec lesquels j'avais des difficultés à accrocher... Avec l'UFO on passe très vite au-delà d'une écoute analytique portée sur le son, savoir si le grave est comme-ci, ou si la bande passante est comme-ça : la musique prend vie !  Je dirais juste qu’il n’a pas de défauts dans sa retranscription de la bande passante, pas de registre mis en avant, un grave tenu, et beaucoup de modulation, d’articulation, d’aération, des détails comme de la matière… Mais l’essentiel est ailleurs que dans ces critères qu’il était pourtant nécessaires de signaler pour ceux qui pourrait croire à ma lecture que le subjectif prend le dessus sur quelques réalités acoustiques… L’UFO est un vecteur d’émotions : on pénètre chaque disque comme une histoire qui nous est contée, son sens nous est enfin révélé ! Il incarne la musique ! Fait prendre chair aux interprètes, au sens premier du terme car il offre une belle et riche matière… Et surtout au sens figuré car il sort un telle humanité de cet appareil que l’on ressent la vie habiter les interprète, mais aussi la tension de la musique… Tout devient palpable et prend son sens… Ce ne sont plus des sons que l’on entend : c’est une œuvre exprimant un message, des émotions, une sensibilité, c’est vivant… Dès les premières notes on est happé dans cette réalité incarnée dont il devient difficile de décrocher parce que cela nous parle directement, parce que cela nous touche…
 
Avec l’UFO la musique est vêtue de son âme et de sa chair… Elle est incarnée et vivante…
Jean-Luc a pas mal déménagé ces derniers temps, mais où qu’il aille il semble bel et bien que les muses l’accompagnent et que le fruit de son travail soit si bien inspiré qu’il dépasse le cadre de ce qui est analysable et définissable… Cela touche à l’indicible et pourtant on le sent, on le comprend à l’écoute, cela nous touche et nous émeut… Le Maître artisan peut être fier de son travail… Il sert la Musique avec beaucoup de talent et lui donne ses lettres de noblesse…  Et ce n’est pas une formule que je dis comme ça pour faire beau ou pour faire plaisir…. Si l’appareil de Jean-Luc n’avait pas été bon je n’aurais pas pris la peine de contribuer à le faire connaître… Mais là je le fais avec plaisir et presque par devoir envers mon prochain ! si si ! Je pense sincèrement que toute personne prévoyant un budget équivalent à celui de l’UFO devrait impérativement l’écouter dans sa liste de matériels sélectionnés…"

Christophe

Publié dans UFO : témoignages

Commenter cet article